Kéfir de lait : tout ce que vous devez savoir

Cuillère de grains de kéfir de lait

Le kéfir est une boisson qui se popularise de plus en plus. La raison avancée par ses consommateurs est qu’il présente de nombreuses vertus sanitaires. Certaines personnes préparent le kéfir chez eux tandis que d’autres s’en procurent dans le commerce. Avant d’essayer ou non cette boisson, il est essentiel d’en savoir davantage. Ce document présente tout ce qu’il y a à savoir au sujet du kéfir laitier.

Qu’est-ce que le kéfir de lait ?

Il s’agit d’une boisson fermentée par culture de microorganismes. Le kéfir lacté est caractérisé par une saveur acidulée similaire à celle du yogourt à consommer. Sa préparation se fait à partir de grain de kéfir et du levain de la même manière que le pain se prépare.

Le lait généralement utilisé pour sa préparation est un lait entier tiré soit de la vache soit d’une chèvre ou d’une brebis. Certaines personnes font du kéfir de lait à partir de substituts au lait animal. Ainsi, ils utilisent du lait de coco, du lait de riz, etc.

Toute personne intolérante au lactose peut consommer sans risque du kéfir de lait. La raison est que c’est un produit fermenté qui ne contient plus de lactose, car celui-ci a été digéré par les bactéries lactiques présentes dans le kéfir.

Que contient le kéfir de lait ?

Le kéfir est une boisson lactée plus pauvre en sucre que ne l’est le yogourt. En effet, le lactose provenant du lait est majoritairement transformé en acide lactique. Les analyses en laboratoire démontrent qu’il contient une importante diversité de bactéries utiles. Une dose journalière de kéfir de lait apporte à son consommateur, les éléments suivants :

  • vitamines A et B
  • acide folique
  • potassium
  • protéines facilement digérées
  • bactéries favorables à la digestion
  • souches antimicrobiennes de lactobacilles.

Il faut aussi préciser que comparé au yaourt, le kéfir de lait est trois fois plus riche en probiotiques.

Quels sont les différents bienfaits du kéfir de lait ?

L’existence du kéfir de lait date de plusieurs milliers d’années. Si au cours de ces dernières années, cette boisson s’est grandement popularisée, c’est bien parce qu’elle présente des vertus sanitaires prouvées. Sa plus grande utilité d’un point de vue de la santé lui vient des probiotiques qui s’y trouvent en très grande quantité.

Le kéfir de lait est très riche en nutriments, protéines, vitamines, sels minéraux et oligo-éléments. Le calcium qui s’y trouve en abondance participe énormément à la construction et au renforcement du squelette. Quant aux protéines, elles densifient et renforcent la masse musculaire. Le potassium à son tour améliore et entretient les fonctions cardiaques.

Une personne qui consomme régulièrement du kéfir de lait favorise sa flore intestinale. Cette boisson fermentée présentée comme le cousin du yaourt consolide le système immunitaire du consommateur. Cela est bien évidemment dû aux nombreux bons microorganismes vivants qu’il contient.

Le kéfir de lait augmente la quantité de bonnes bactéries présentes dans l’écosystème gastro-intestinal. Il est un excellent remède contre les diarrhées que d’ailleurs il permet de prévenir. Son action sur ce trouble digestif est très évidente à la suite d’un traitement antibiotique infructueux. De nombreuses personnes ont utilisé le kéfir de lait comme remède contre le syndrome du côlon irritable. Il soulage en un rien de temps, les symptômes. Il facilite le transit intestinal et réduit ou prévient les infections gastro-intestinales.

Plusieurs femmes ont déjà suivi un traitement à base de kéfir de lait contre des infections vaginales. Les résultats en la matière ont été très satisfaisants. En consommant régulièrement cette boisson fermentée, toute personne renforce son propre système immunitaire. C’est dire qu’il prévient contre presque toute sorte de maladies.

Bien souvent, les personnes souffrant d’une maladie ou d’une autre utilisent sous prescription médicale ou non des antibiotiques. Ces derniers créent avec le temps, une perturbation des bactéries intestinales. Le kéfir de lait vient corriger ce déséquilibre chez les microorganismes intestinaux.

Cette boisson à la texture plus liquide que celle du yaourt soulage les inflammations intestinales. C’est un puissant anti-allergène qui diminue également la tension artérielle quand celle-ci est anormalement élevée.

Le kéfir de lait est une excellente boisson pour enfant et adulte, car il participe activement au développement de la densité osseuse. Il est donc très utile pour une personne sujette fréquemment à des fractures osseuses. Enfin, il participe à lutte contre l’anémie et le cancer.

Comment faire du kéfir de lait ?

Grains de Kéfir de lait
Grains de kéfir de lait

La méthode de préparation présentée ici est celle utilisée traditionnellement dès l’origine de cette boisson. Elle consiste à utiliser des grains de kéfir de lait pour faire la culture de microorganismes. Il s’agit d’une culture de départ à réutiliser afin d’obtenir un produit riche en probiotiques. La boisson obtenue contiendra également des microorganismes vivants ainsi que de la levure. Il est essentiel d’utiliser du lait bio exempt de traces de pesticides. Ainsi, les bactéries s’y développeront sans risque.

Le matériel nécessaire

Pour la préparation de cette boisson, plusieurs ustensiles sont indispensables. Il est essentiel de respecter la composition suivante.

Le récipient

Les options de choix de contenants sont nombreuses. Toutefois, certains matériaux sont moins recommandés que d’autres. Voici quelques options.

  • Il est recommandé d’utiliser le verre pour la culture du kéfir. En effet, il n’est pas attaqué par l’acidité du ferment. Il ne se raie pas aisément et est exempt d’éléments chimiques.
  • Un bocal en céramique, mais de qualité alimentaire afin que du plomb n’entre pas dans la boisson.
  • Une porcelaine de qualité alimentaire peut aussi être utilisée pour cultiver le kéfir. Il ne faut surtout pas choisir les porcelaines décoratives, car elles sont loin d’être de qualité alimentaire.

Voici des récipients qu’il fait catégoriquement éviter.

  • Le plastique

il est très fragile, mais plus encore, il peut transporter des bactéries étrangères à travers les égratignures qu’il présente. Cela risque de fausser la qualité de boisson recherchée. Par ailleurs, quand bien même ce récipient aurait été de qualité alimentaire, il contient des éléments chimiques nuisibles aux grains de kéfir.

  • Le métal

il est la plupart du temps nuisible au kéfir. Non seulement il ne doit pas servir à cultiver les grains, mais il ne doit pas être en contact avec les autres ustensiles qui seront utilisés. Toutefois, s’il s’agit d’ustensile en acier inoxydable, il peut être utilisé comme récipient.

Couverture à utiliser durant la phase de fermentation

Plusieurs critères doivent être pris en compte.

  • Une couverture obligatoirement respirante.
  • Des revêtements performants dont les torchons, un essuie-tout, tissu à maille serrée, filtre à café en papier.
  • Élastique serré pour le fixage du couvercle sur le récipient afin que des nuisibles n’y pénètrent pas.

Une fois que la fermentation sera achevée, il faudra utiliser un bocal pour la mise en conserve afin de stocker le produit. Le couvercle doit être hermétique et peut être en plastique exempt de BPA.

Passoire en plastique

Il servira au retrait des grains de kéfir qui seront mis ensuite dans du lait frais. Ce tamis doit avoir des mailles fines. Cela est très utile lorsqu’il s’agit de nouveaux grains. Il est essentiel d’éviter tout ce qui est en métal lors de ce processus de retrait des grains.

Recette de kéfir de lait

Mathilde MouetAuteurMathilde MouetDifficultéMoyen

Portions1 portion

Pour préparer du kéfir de lait, il faut en guise d’ingrédients :
 12 c-à-c de grains actifs de kéfir lacté
 1 l de lait de vache/chèvre/coco

Les étapes sont les suivantes :
1

Transférer les grains actifs de kéfir dans maximum 4 tasses contenant du lait frais.

2

Couvrir le récipient au moyen d’un filtre à café fixé avec de l’élastique.

3

Disposer le récipient dans un endroit à une température qui oscille entre 20 et 25°C afin de faciliter la culture.

4

Attendre maximum 24h afin que le lait de la culture soit épais et qu’il s’en dégage un bon arôme. Cela peut arriver bien plus tôt si la zone est assez chaude. Alors, il est essentiel de surveiller l’évolution des grains.

5

Retirer les graines du kéfir fini dès lors que la culture est achevée (cela se voit à la texture du lait qui change).

6

Mettre ces grains retirés du kéfir fini, dans un autre lot de lait.

7

Mettre en frigo le kéfir fini afin de le conserver.

Ingrédients

Pour préparer du kéfir de lait, il faut en guise d’ingrédients :
 12 c-à-c de grains actifs de kéfir lacté
 1 l de lait de vache/chèvre/coco

Instructions

Les étapes sont les suivantes :
1

Transférer les grains actifs de kéfir dans maximum 4 tasses contenant du lait frais.

2

Couvrir le récipient au moyen d’un filtre à café fixé avec de l’élastique.

3

Disposer le récipient dans un endroit à une température qui oscille entre 20 et 25°C afin de faciliter la culture.

4

Attendre maximum 24h afin que le lait de la culture soit épais et qu’il s’en dégage un bon arôme. Cela peut arriver bien plus tôt si la zone est assez chaude. Alors, il est essentiel de surveiller l’évolution des grains.

5

Retirer les graines du kéfir fini dès lors que la culture est achevée (cela se voit à la texture du lait qui change).

6

Mettre ces grains retirés du kéfir fini, dans un autre lot de lait.

7

Mettre en frigo le kéfir fini afin de le conserver.

Recette de kéfir de lait

La dégustation de ce nouveau kéfir au lait peut avoir lieu à tout moment, mais de préférence dès le jour d’après.

Comment récupérer les grains de kéfir ?

Le retrait des grains est une étape sensible. Voici les différents procédés utilisés :

  • Au moyen des mains, il est possible de retirer les graines de kéfir à mesure que ces dernières grandissent en taille. Bien entendu, cela doit se faire avec des mains propres sans trace de produit nettoyant. Il ne faut surtout pas utiliser du savon antibactérien de peur qu’il ne contamine la culture des grains.
  • Au moyen d’un tamis plastique, il est également possible de retirer les grains. Sauf qu’à cette étape de sa préparation, le kéfir est épais. Ce qui rend difficile le passage des grains à travers les mailles du tamis. Alors il faudra se servir d’une spatule en silicone pour faciliter le tamisage. Il faut préciser qu’à défaut d’avoir une passoire en plastique, il est possible d’utiliser un tamis en acier inox.
  • Transvaser le kéfir lacté dans un bocal à peine profond. De cette façon, les grains seront plus visibles. Ensuite, au moyen d’une cuillère plastique ou en bois, retirer les grains. Dès lors que le kéfir fini est sans grain, il faut le verser dans un autre récipient.

Généralement, le kéfir est liquide contrairement au yaourt. Toutefois, il arrive qu’il s’épaississe et même se caille ou devienne du lactosérum. Dans ce cas, il faut prendre plus de soin pour filtrer les grains.

Comment consommer le kéfir de lait ?

Verre de kéfir de lait
Verre de kéfir de lait

Le kéfir lacté est un produit riche en ingrédients et très fermenté. Les bactéries vivantes ainsi que la levure qu’il contient agissent sur la flore intestinale. Il faut alors intégrer cette boisson avec soin dans l’alimentation. Il est recommandé de débuter avec une faible quantité (100ml/jour) de kéfir et d’augmenter la dose de façon progressive. Les effets se feront certainement sentir en un rien de temps. Leur degré dépend de la sensibilité alimentaire de chaque personne. Si les effets sont trop importants, il faut réduire la dose quotidienne.

Une fois que les effets sont surmontés et que l’organisme s’est adapté finalement à la prise du kéfir lacté, il est possible d’augmenter les doses quotidiennes. Dans l’idéal, la dose quotidienne doit être de 200 à 300 ml de kéfir laitier. C’est généralement l’équivalent d’une tasse. Ceux qui boivent du kéfir d’eau peuvent adopter une dose quotidienne de 350ml. Pour constater l’efficacité du kéfir lacté sur l’organisme, il faut en boire au quotidien, et ce durant 3 mois.

Peut-on boire du kéfir tous les jours ?

Oui, le kéfir peut se boire tous les jours. Toutefois, si les effets secondaires sont très pesants, il faut limiter la consommation de ce produit. Ensuite, il faut demander conseil auprès d’un professionnel sanitaire. Ce dernier déterminera les limites de tolérance à cette boisson. Une fois que cette dose supportable sera connue, la consommation du kéfir peut reprendre.

Généralement, au bout de 2 semaines de consommation précautionneuse du kéfir, l’organisme s’y adapte complètement. Il n’y a donc plus d’effets inconfortables. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de boire cette boisson au quotidien pour véritablement en constater l’efficacité sur l’organisme.

Danger et effets secondaires du kéfir de lait

Il est évident que le kéfir lacté est avantageux pour la santé. Malheureusement, il peut générer des effets secondaires en raison de sa riche composition en probiotiques, bactéries et protéines. Chez le débutant, les effets sont la constipation et les constrictions abdominales.

Il est strictement déconseillé de donner du kéfir lacté aux enfants de moins de 5 ans. L’avis d’un pédiatre est essentiel dans ce cas. Pour les enfants de moins de 1 an, le seul lait conseillé est celui de leur mère. Il est naturellement riche en probiotiques.

Toute personne sujette à une maladie qui affecte particulièrement son système immunitaire doit consulter un médecin. Il pourra ensuite introduire le kéfir laitier dans son alimentation. C’est aussi pareil pour les cas de pathologies auto-immunes.

Certes, les bactéries contenues dans cette boisson renforcent le système immunitaire. Malheureusement, chez des personnes dont ce système est déséquilibré, le kéfir est susceptible de favoriser les infections. Les personnes intolérantes à la caséine ne devraient pas consommer du kéfir lacté.

Chez les personnes peu expérimentées dans la consommation de produits vivants, les effets secondaires peuvent être évidents. Si ces effets sont supportables, il faut continuer par boire le kéfir jusqu’à s’y habituer. Il faut retenir que tout le monde ne pourra pas être tolérant au kéfir lacté, quelles que soient les précautions prises.

Comment consommer le kéfir de lait ?

Il existe une multitude de façons de consommer du kéfir lacté. Il est consommable en nature ou aromatisé. Il est utilisé en guise de base aux vinaigrettes, smoothies, etc. Certaines personnes filtrent cette boisson fermentée afin de réduire son taux de lactosérum. Par conséquent, ils obtiennent des produits similaires au fromage notamment le :

  • kéfir à pâte molle
  • kéfir crémeux
  • kéfir à pâte dure
  • etc.

Chacun est libre de déterminer l’onctuosité idéale de ce produit. Quant au goût que ce produit a, il est identique à celui du lait de culture très aromatisé. Cette saveur peut sembler pétillante pour plusieurs personnes. En raison de cela, le kéfir lacté est appelé « champagne de lait » dans certains milieux.

Il est possible d’aromatiser davantage le kéfir laitier en y ajoutant des fruits frais ou retirés du frigo. Un mélange d’extrait de vanille et de sucre de canne agrémenté au miel et du sirop d’érable permet de bien aromatiser cette boisson fermentée. Chacun est libre de choisir son arôme comme c’est le cas avec le yaourt.

Comment se fait la conservation des grains de kéfir de lait ?

La méthode de conservation idéale est celle qui consiste à faire d’autres préparations de kéfir. Malheureusement, cela risque de conduire à une forte quantité de kéfir lacté dont il sera difficile de se débarrasser.

Conservation courte durée

Cette méthode consiste à mettre les grains dans deux tasses de lait à placer dans un frigo. Dans un tel environnement, les grains produiront très lentement du kéfir. Ce mode de conservation dure entre 1 et 4 semaines. Le lait doit être renouvelé chaque semaine. Lorsque les grains seront retirés du frigo, ils ne pourront pas fermenter le lait rapidement. Ils retrouveront leur performance habituelle après quelques cycles de préparation de kéfir lacté.

Conservation longue durée

Il existe deux options. La première est la congélation. Une fois que les grains sont rincés à l’eau froide, il faut les sécher délicatement sur un tissu à vaisselle. Mettez les grains séchés dans un sac de congélation et additionnez une petite quantité de lait poudreux. Disposez le tout dans le congélateur.

La seconde option est celle de la déshydratation et consiste à mettre les grains rincés dans un déshydrateur réglé à 35°C. Mettez les grains dans un sac Ziploc et ajoutez le même poids de lait poudreux que celui des grains. Ajoutez du bicarbonate de soude (10%) et placer le tout au frais.

Conclusion

Boisson à la saveur acidulée, le kéfir de lait est une forte source de probiotiques et de vitamines. La majorité des gens peut en consommer sans aucun risque. Il présente une multitude de vertus sanitaires notamment le renforcement du système immunitaire. Il peut facilement se préparer à la maison.

5/5 - (3 votes)