Comment faire une éponge Tawashi ? Tuto DIY

Photos d'éponges Tawashi

Introduction

Aujourd’hui, nous allons vous présenter un nouvel accessoire de maison, 100% zéro déchet, durable, écologique et économique : le tawashi, qui vient se substituer aux éponges classiques dans les foyers éco-responsables. Zoomons dans un premier temps sur les origines et le rôle de l’éponge tawashi ; dans un second temps, voyons pourquoi il vient remplacer les éponges classiques et enfin, réalisons ensemble notre éponge à l’aide de nos trois tutos pour tawashi.

 

Qu’est ce qu’une éponge Tawashi ?

Pour commencer, il faut savoir que le tawashi est d’origine japonaise ; c’est une éponge faite à la main, durable, écologique et économique, que les Japonais confectionnent eux-mêmes.  Dans la tradition japonaise, le tawashi est fabriqué avec des feuilles de palmier mais sa réalisation a été légèrement modernisée pour qu’elle s’adapte aux modes de vie plus urbains. Crochetée, tricotée ou tissée, l’éponge tawashi est un pur produit de récup qui s’inscrit entièrement dans une démarche de zéro déchet.

Les Japonais, comme vous le savez sûrement, sont des précurseurs dans le domaine de la récup et du recyclage : ce sont des as pour donner une seconde vie à des accessoires et produits du quotidien afin de réduire les déchets et les dépenses. Alors, ils ont eu l’idée du tawashi, qui signifie “lavette”, et qui prend la forme d’un petit carré d’environ 10 cm sur 10 cm, entièrement lavable et durable.

 

Pourquoi l’éponge Tawashi plutôt qu’une éponge classique ?

C’est un objet de notre quotidien, que nous changeons régulièrement pour des raisons d’hygiène et auquel nous ne prêtons même plus attention tant nous sommes habitués à le voir : l’éponge. Si nous parlons souvent de l’impact environnemental des produits d’entretien de façon générale, l’éponge quant à elle reste tapie dans l’ombre. Pourtant, de nombreuses études ont prouvé qu’elle avait un fort impact écologique, d’une part, et que d’autre part elle contenait, au fur et à mesure de ses utilisations, des millions de bactéries… Ce qui nous incite à la renouveler fréquemment !

Voici pourquoi il est recommandé d’utiliser des tawashis plutôt que des éponges classiques :

  • L’éponge jaune et verte est en moyenne changée 9 fois par an par les ménages français : un vrai gouffre financier ! (mais notre consommation reste malgré tout inférieure à celle des foyers européens;
  • Sa fabrication requiert l’utilisation de ressources fossiles ou forestières : pas du tout éco-friendly, donc;
  • La production de sa partie abrasive (la zone verte) est énergivore : la fusion du nylon et du polyester chauffe énormément;
  • Elle est réalisée à partir de teintures et de produits chimiques : adieu le développement durable;
  • Elle se recycle mal du fait qu’elle soit synthétique;
  • Sa capacité biodégradable est très limitée
  • Elle renferme des millions voire des milliards de bactéries, en dépit du fait que les fabricants l’arrose de produits chimiques antibactériens.

À l’inverse, l’éponge tawashi est entièrement lavable, récure et nettoie les casseroles et autres ustensiles presque mieux que nos éponges jaunes et vertes classiques, que l’on retrouve dans toutes les cuisines de France et de Navarre.

Alors, malgré les efforts consentis par de plus en plus de Français pour user leurs éponges jusqu’à la moelle et repousser leur fin de vie, et nonobstant l’apparition d’éponges “vertes” fabriquées à partir de 100% de cellulose issue de forêts gérées durablement, il convient de se pencher sur la confection maison de tawashis avec trois tutos. Avec des “outils” simples et un peu de dextérité, vous allez pouvoir réaliser vous-même votre éponge et la conserver pendant des mois, sans mettre votre santé en danger et en faisant un geste pour la planète.

A savoir : les adeptes du tricot et autres métiers à tisser seront légèrement avantagés. Aux néophytes : ne perdez pas patience ! Les travaux manuels peuvent en rebuter certain.e.s mais avec nos tutos, le tawashi et sa fabrication n’auront bientôt plus de secrets pour vous.

 

Méthode avec un métier à tisser

DifficultéFacile
Préparation5 minsTemps total25 mins

Le matériel
 Un métier à tisser (nous avons testé avec une planche de 18×18 cm qui comportait 28 clous)
 Un vieux legging ou un collant épais (on apprécie notamment leur côté élastique qui les rend plus faciles à manipuler)
 Une paire de ciseaux

La fabrication :
1

Dans les jambes du legging, taillez 14 bandelettes d’environ 2 cm de largeur et plus ou moins 8 cm de longueur.

2

Reliez le premier clou de gauche au premier clou de droite avec une bandelette (et ainsi de suite avec 6 autres bandelettes car votre planche, logiquement, contient 7 clous en haut, 7 en bas, 7 à gauche et 7 à droite).

3

Insérez ensuite une bandelette sur le premier clou du haut : passez au-dessus de la première bande horizontale, puis sous la deuxième bande etc.

4

Pour la deuxième bandelette verticale, insérez-la dans le 2e clou du haut mais cette fois, passez d’abord sous la première bande horizontale, puis sous la deuxième bande horizontale etc.

5

Procédez de la même façon, en alternant à chaque nouvelle bandelette, sur les 5 autres clous.

6

Soulevez les 2 première bandelettes et passez la boucle de la première sur le clou de la seconde.

7

Passez ensuite la boucle de la deuxième bandelette sur le clou de la troisième et ainsi de suite.

8

Renouvelez sur chaque rangée de boucles puis serrez la dernière boucle afin de terminer votre carré et de façon à ce que votre tawashi ne bouge pas et conserve sa forme carrée !

Ingrédients

Le matériel
 Un métier à tisser (nous avons testé avec une planche de 18×18 cm qui comportait 28 clous)
 Un vieux legging ou un collant épais (on apprécie notamment leur côté élastique qui les rend plus faciles à manipuler)
 Une paire de ciseaux

Instructions

La fabrication :
1

Dans les jambes du legging, taillez 14 bandelettes d’environ 2 cm de largeur et plus ou moins 8 cm de longueur.

2

Reliez le premier clou de gauche au premier clou de droite avec une bandelette (et ainsi de suite avec 6 autres bandelettes car votre planche, logiquement, contient 7 clous en haut, 7 en bas, 7 à gauche et 7 à droite).

3

Insérez ensuite une bandelette sur le premier clou du haut : passez au-dessus de la première bande horizontale, puis sous la deuxième bande etc.

4

Pour la deuxième bandelette verticale, insérez-la dans le 2e clou du haut mais cette fois, passez d’abord sous la première bande horizontale, puis sous la deuxième bande horizontale etc.

5

Procédez de la même façon, en alternant à chaque nouvelle bandelette, sur les 5 autres clous.

6

Soulevez les 2 première bandelettes et passez la boucle de la première sur le clou de la seconde.

7

Passez ensuite la boucle de la deuxième bandelette sur le clou de la troisième et ainsi de suite.

8

Renouvelez sur chaque rangée de boucles puis serrez la dernière boucle afin de terminer votre carré et de façon à ce que votre tawashi ne bouge pas et conserve sa forme carrée !

Tawashi métier à tisser

 

Méthode avec une bobine de trapilho

DifficultéMoyen
Préparation5 minsTemps total30 mins

Le matériel :
 Une paire de ciseaux
 Une pelote de trapilho
 Une paire d’aiguilles à tricoter (8 ou 9 selon que vous la souhaitiez plutôt serrée ou un peu détendue)
 Une aiguille à laine

La fabrication :
1

Montez 10 mailles de votre pelote de trapilho et tricotez au point mousse.

2

Une fois que votre éponge tawashi a une forme carrée, rabattez les mailles et agrandissez la dernière pour qu’elle prenne la forme d’une boucle.

3

Passez le fil dans la boucle et serrez comme un nœud : vous obtenez un carré avec deux fils aux extrémités.

4

Passez l’un des fils dans la première rangée de mailles pour rejoindre l’autre fil à l’aide de l’aiguille à laine.

5

Nouez les fils ensemble mais conservez une petite boucle de l’autre côté des fils pour pouvoir accrocher votre tawashi.

Ingrédients

Le matériel :
 Une paire de ciseaux
 Une pelote de trapilho
 Une paire d’aiguilles à tricoter (8 ou 9 selon que vous la souhaitiez plutôt serrée ou un peu détendue)
 Une aiguille à laine

Instructions

La fabrication :
1

Montez 10 mailles de votre pelote de trapilho et tricotez au point mousse.

2

Une fois que votre éponge tawashi a une forme carrée, rabattez les mailles et agrandissez la dernière pour qu’elle prenne la forme d’une boucle.

3

Passez le fil dans la boucle et serrez comme un nœud : vous obtenez un carré avec deux fils aux extrémités.

4

Passez l’un des fils dans la première rangée de mailles pour rejoindre l’autre fil à l’aide de l’aiguille à laine.

5

Nouez les fils ensemble mais conservez une petite boucle de l’autre côté des fils pour pouvoir accrocher votre tawashi.

Tawashi bobine de trapilho

 

Méthode au crochet ou au tricot

 Du fil 100% acrylique
 Un crochet de 4 mm
 Une paire de ciseaux

La fabrication :
1

Pour un grand modèle, montez 28 mailles chaînettes (14 pour un petit modèle de tawashi au crochet).

2

Pour obtenir une forme carrée, montez 3 mailles en l’air, piquez une bride dans chacune des 3 mailles et montez jusqu’à ce que le tawashi ait une forme carrée.

3

Fermez avec une maille coulée.

4

Faites le tour de l’éponge en mailles serrées.

5

Piquez dans l’un des angles, réalisez une chaînette d’une quinzaine de mailles puis repiquez dans l’angle avec une maille coulée pour fermer la boucle (qui permettra d’accrocher votre tawashi au crochet).

6

Pour finir, rentrez les fils.

Ingrédients

 Du fil 100% acrylique
 Un crochet de 4 mm
 Une paire de ciseaux

Instructions

La fabrication :
1

Pour un grand modèle, montez 28 mailles chaînettes (14 pour un petit modèle de tawashi au crochet).

2

Pour obtenir une forme carrée, montez 3 mailles en l’air, piquez une bride dans chacune des 3 mailles et montez jusqu’à ce que le tawashi ait une forme carrée.

3

Fermez avec une maille coulée.

4

Faites le tour de l’éponge en mailles serrées.

5

Piquez dans l’un des angles, réalisez une chaînette d’une quinzaine de mailles puis repiquez dans l’angle avec une maille coulée pour fermer la boucle (qui permettra d’accrocher votre tawashi au crochet).

6

Pour finir, rentrez les fils.

Tawashi crochet ou au tricot

 

Conseils d’utilisation et entretien

Pour l’entretien de votre éponge tawashi, rien de plus simple : passez-le en machine sur un programme entre 30° et 60° (selon son matériau). Il est néanmoins recommandé, par souci d’hygiène, de le rincer à l’eau chaude avec un peu de savon entre deux utilisations.

D’aucuns pourraient reprocher l’absence de la partie abrasive sur les tawashis. Pour pallier ce manque, vous pouvez utiliser de la corde sisal : c’est un matériau naturel, écologique et biodégradable que vous avez déjà peut-être aperçu sur les arbres à chat. On en trouve dans toutes les quincailleries à moindre coût ! Cependant, n’étant pas originellement prévu pour récurer des poêles, le sisal reste un matériau sensible à l’humidité c’est pourquoi il faudra prendre soin de le faire sécher après chaque utilisation. Pour faire votre éponge en sisal, vous pouvez utiliser le même procédé que pour le tawashi au crochet.

Si vous n’êtes pas convaincu.e.s par le sisal, testez les coquilles d’œuf ! Mixez vos coquilles et parsemez la poudre sur votre vaisselle sans risquer de la rayer ou de l’abîmer.

Conclusion

Vous pouvez désormais utiliser votre tawashi comme bon vous semble : dans la cuisine avec un peu de liquide vaisselle maison, ou dans la salle de bain avec du bicarbonate de poudre et du vinaigre blanc. C’est une alternative 100% recyclée et recyclable, qui ne produit aucun déchet, qui dure longtemps et qui ne coûte rien de plus que le matériel nécessaire à sa fabrication.

Vous avez d’autres méthodes de fabrication qui pourraient compléter nos tutos pour tawashi ? Indiquez-nous les en commentaires et faites-nous part de vos retours d’expérience. A bientôt !